Le temps

Je ne sais pas pour vous, mais, remarquez-vous que le temps passe et qu’il n’est plus possible de faire marche arrière ?

flying_746825

Ce matin, je repensais à avant, au passé. Il y a quelques années, je voulais avoir 16 ans. 16 ans parce que c’était l’année du lycée, 16 ans, parce que dans les séries et les films, c’était l’année de folie, 16 ans parce que ce n’était ni trop grand, ni trop petit, 16 ans parce que ça vend du rêve. Mais en réalité, quand j’ai eu mes 16 ans, il n’y avait rien de spécial, ce n’était pas comme dans les films, il n’y avait pas le prince charmant ni des bals de fin d’année… etc.

Ce n’est pas vraiment le but de ce billet de parler de mon époque lycéenne. Je vais sur mes 20 ans cette année. Pour vous, que signifie cet âge ? Grandir pour moi, c’est la peur de perdre des choses importantes. Grandir pour moi, c’est voir mes parents vieillir. Grandir pour moi, c’est acquérir des responsabilités. Grandir pour moi, c’est aussi mûrir et prendre des décisions. Pourquoi je ne me préoccupe pas que du présent ? Vivre du jour au jour sans crainte comme un jeune ?

89d0fb_5664792

Pour certains d’entre vous, 20 ans c’est peut-être la jeunesse, la fête, les soirées où on rentre à 4h du matin, l’alcool, les relations, l’ignorance… etc.

Pour moi, les 20 ans c’est la maturité, la crainte, la prise de conscience, la responsabilité, le futur, le travail, l’amitié plus que la relation amoureuse, la réalité.

Je pense que je me suis forcée auparavant à vivre une vie comme le décrivent les jeunes d’aujourd’hui :  » Tu es majeure et tu ne vas pas en boîte ? Ohlala la bolosse ! ». Mais, quand j’y repense maintenant, pourquoi me forcer à faire des choses que les autres aimeraient que je fasse ? Pourquoi ne pas être juste moi même ? J’ai essayé de faire comme tout le monde, mais je n’ai pas aimé.

images

20 ans c’est la période où je me retrouve, où je commence à réfléchir et à tracer mon futur. C’est la période où j’élimine les éléments négatifs qui m’empêchent d’avancer. C’est aussi la période qui me pousse à aller vers l’avant. C’est le moment de réparer ou de corriger mes erreurs. C’est surtout la recherche de moi-même.

5d9fa97308eab90ee475aac68f1e14eb

 

Le temps c’est de l’expérience gagnée. C’est une notion qu’on ne peut pas toucher, mais juste regarder passer. Je pense que dans la vie, il ne faudrait pas vivre avec des regrets. Les erreurs, tout le monde en fait, cela dépend de comment on apprend à mûrir à partir de ses erreurs. Les erreurs, j’en ai fait plein, j’en ai regretté, j’en ai pleuré. Je me demande « mais pourquoi est-ce que j’ai fait ça ? »,  » mais pourquoi ? », toujours des questions que je me pose quand je ferme mes yeux au moment de dormir. Vous voyez ce moment où vous avez juste besoin de tranquillité pour dormir, et non ce moment fatidique pour vous remettre en question toute votre vie entière ?

Et si je devais vous dire mes 2 plus grosses erreurs que j’ai faites jusqu’à présent ?

  • 1ère : ce sont mes comportements d’enfant en puberté, à la recherche de moi-même, idiote, mais pardonnable, car j’étais jeune et tout le tralala avec, envers mes parents. Je ne suis pas la pire des adolescentes, mais quand j’y repense, si j’avais un enfant et que mon enfant me traitait de la même manière que je le faisais envers mes parents à cette âge, je pense que j’aurai préféré ne pas en avoir, ou bien abandonner ce petit bout d’homme qui me sert de descendant. Comme je l’ai dit, je n’étais pas la pire, je manquais juste de respect envers eux, ce n’est pas non plus quelque chose de grave peut-être, mais pour moi le respect c’est important. Comment serait-il possible de grandir et de découvrir l’extérieur sans même connaître le mot respect ? Pour moi, la manière dont on traite nos parents en dise beaucoup sur notre personnalité. Je ne parle pas des familles à problèmes ou autre, mais plus d’une famille où les parents ont toujours fait le boulot qu’il fallait… etc, pour ne pas avoir de malentendu. S’il vous est impossible de respecter votre famille ou votre entourage, comment serait-il possible pour moi d’établir une bonne relation avec vous ? A mes yeux, c’est un personnage hypocrite que vous essayez de jouer. Ange à l’extérieur mais Diable enflammé à l’intérieur de la maison ? Je suis quelqu’un qu’on pourrait dire vieux jeu, mais j’aimerais que les autres aient du respect envers moi, et je ferais pareil. Mais blablabla.
  • 2e : ma plus grosse erreur que je ne regrette pas vraiment maintenant, c’est mon mauvais choix scolaire. Après mon bac littéraire, je me suis dirigée vers une première année en licence de langue que j’ai réussie. J’ai toujours voulu être interprète depuis la 6ème. On m’a toujours envié d’avoir trouvé mon chemin depuis le collège, mais en réalité, je me retrouve avec un an de retard par rapport à ces gens qui m’enviaient auparavant. So what ?  J’ai quand même gagné 1 an d’expérience en université. Il ne faut jamais voir le mauvais côté des choses, mais plutôt se rassurer et se dire ce qu’on en a retiré de cette année. De l’indépendance, de la maturité, du courage, de l’expérience avec l’étranger et d’une capacité de travail. Et c’est ainsi que je me retrouve en 1ère année de DCG ( diplôme de comptabilité et de gestion). Pas du tout le même parcours vous aurez dit, mais j’essaie de m’accrocher.

Et en réalité, j’ai pensé au temps (le sujet de mon billet) quand j’ai regardé l’heure alors que je révisais. Oui, ça m’arrive de faire semblant de réviser de temps en temps. Mes parents pensent sûrement que je travaille h24, que je suis une bourreau du travail, mais, savent-ils que je passe en réalité ma vie sur YouTube et qu’ils entrent dans ma chambre pile-poil au moment où je révise ? Ce n’est pas une fierté, car je laisse paraître quelque chose de faux, mais ce n’est pas non plus le but de mon billet.

Avant les vacances scolaires de Pâques, je me suis dite :  » Bon, la première semaine de vacances tu vas faire ça, ça et ça. » Résultat : 1 semaine est écoulée et je n’ai toujours rien fait. Subitement, une phrase de ma prof d’économie résonne dans ma tête :  » il faut planifier vos révisions intensives pendant ces 2 semaines de vacances, car à la rentrée, vous allez être à l’arrache avec les derniers cours. » Et moi qui est en mode  » oups, mais pourquoi je n’ai pas commencé plus tôt mes révisions ? « ,  » seigneur, est-il possible de remonter le temps ? Je vous promets de réviser si vous me le permettez. » Mais non. Une décision a été prise, c’était de passer mon temps sur YouTube. Qu’est ce que je peux dire d’autre ? Ne pas regretter chaque décision que nous avons pris. Ce que j’ai appris cette semaine sur YouTube : Que je suis vraiment dans la merde pour mon examen de fin mai.

Et vous ? Qu’est-ce que le temps pour vous ? 

Publicités